avr
05
2010
--

Octave … suite

Photos de l’intérieur du bateau

Publié le 29 juillet 2005

Roger Dumont reçoit beaucoup de demandes de renseignements concernant son bateau un Octave « gros transportable ».

Il se prépare pour sa prochaine croisière en Croatie mais cette fois la partie la plus au sud pour finir à Dubrovnik. Toujours le même programme d’abord par la route et ensuite sur l’eau.

En attendant à la suite de nombreuses demandes voici des vues de l’intérieur du bateau.

calle

calle

calle

Rating 3.00 out of 5
[?]
Written by Marc Jamois in: Concept, cogitation, technique... | Mots-clefs : |
avr
05
2010
--

Octave

Le transportable « grande taille »

Publié le 26 janvier 2005, 

Bonjour,

Je viens de tomber par hasard sur votre site et je le trouve très sympa. Je fais aussi partie des marins à roues depuis de nombeuses années. Je suis à mon troisième bateau transportable le premier était un microsail de 5.5 m, le deuxième un first 235 et aujourd’hui je tracte un 8m du nom d’Octave.

Ce bateau est en CP epoxy fabriqué par le petit chantier Estuaire Marine et dessiné par le très connu Georges Auzépie Brenneur. Le bateau est au gabarit routier et à quille relevable de plus il est assez léger ce qui me permet de l’enmener avec moi en vacances en Croatie à 1300km de chez moi.

Je tracte avec bien sur un 4×4, pour pouvoir affronter les pentes à 8% voir plus durant le trajet.

Je suis très satisfait du bateau l’année dernière nos avons passé des vacances fantastiques et pour la première fois j’ai trouvé le bateau assez grand et je n’étais pas en surcharge sur l’eau.

Je mate tout seul le mât de 11m grace à une chèvre articulée sur la plaque de fixation des haubans et avec l’aide du treuil du 4×4. Ensuite je met la remorque à l’eau ( uniquement eau douce) aussi avec le treuil, télécommande en main je peux diriger la manoeuvre et même monter sur le bateau à l’eau.

Voilà pour mon expérience

Cordialement

Roger Dumont

Alsace

calle

calle

Cet article avait suscité beaucoup de discussions :

    • > Octave

      27 janvier 2005, par Roger

      effectivement il faut bien le permis E pour tracter ce type de charge et même avec un 4×4. Pour le lest du bateau il est scindé en deux partie. La première la plus efficace est le bulbe de 320Kg en plomb, la deuxième partie peut être soit constituée de barres en plomb sous le planché pour un total de 300Kg soit de ballasts de 2x200l dans les banettes du carré. J’ai pour ma part opté pour le plomb pour libéré l’espace et permettre de lopger le matériel pour quatre personnes. Si un jour nous partons à deux personnes seulement je peux toujours ajouter des ballasts du type vache à eau.

      Le confort du voyage se joue dans l’équilibrage de la remorque et dans la puissance du moteur .. !

      • > Octave

        20 mars 2005, par iloco34

        salut,

        ou peut on trouver des renseignements sur l’octave car avec google je n’ai rien trouvé. Qui est l’architecte ?

        merci

        JMB

        • > Octave

          4 juillet 2005, par Chantier naval Charpentes et Bois Marine

          OCTAVE : Architecte : Georges Auzépy-Brenneur (Midjet, Akéla, Kriter 1, etc…) Constructeur : Charpentes et Bois Marine, Port de la Minotais, 22490 Ploüer sur Rance Tel : 02 96 86 94 91

  • 26 janvier 2005, par Marc

    Merci Roger pour votre témoignage, avec votre bateau nous voici dans le domaine du « grand transportable ». Avec la saturation des ports et la quasi impossibilité de trouver un anneau voici sûrement la solution ! Plusieurs questions me viennent à l’esprit, en voici deux pour commencer : tout d’abord sur le plan de la législation le permis E est il nécessaire pour tracter le bateau ? Celui ci comporte t- il des ballasts et un lest liquide ?

  • > Octave

    28 janvier 2005, par marc

    Décidemment cet article suscite de ma part beaucoup de questions ! Je reviens sur le mâtage : comment est constitué le pied de mât : s’agit il de jumelles ou d’un autre dispositif ?

    • > Octave

      28 janvier 2005, par Roger

      Avant tout je dois dire que pour moi un bateau transportable doit rester facile à mater pour rester autonome même dans une base où il n’y a pas d’équipement. Et dans le choix de notre grand transportable ce point a retenu toute mon attention. Tout le plan de voilure est organiser de manière à faciliter le matage mais aussi la navigation en solitaire a savoir : Les haubans se fixent sur les serres bauquières et pas sur les hiloires de roof ce qui permet l’utilisation d’un profil de mât plus fin. De plus l’architecte a ajouté des contres haubans pour parfaire la tenue. Tout cela a permis l’utilisation d’un pied de mât standard équipé d’une belle charnière qui permet le mâtage comme sur un micro… enfin presque ! Ce type de haubannage ne gêne pas du tout la circulation sur les passavants les barres de flèches étant assez grandes. Par contre le génois a fort recouvrement est impossible et nous avons opté pour un solent, beaucoup plus facile à manoeuvrer en solo. Seul inconvénient les grandes barres de flêches empêchent l’ouverture en grand de la GV . Les first 211 et 260 ont aussi cet inconvénient, mais tout est affaire de compromis ! pour ma part je suis pleinement satisfait de ce pln de voilure. Voilà j’espère que mon explication est assez claire

      Roger

  • > Octave

    18 mars 2005, par Bart

    Bonjour,

    J’ai lu votre article et je suis très interesé d’avoir plus de détails sur votre bateau l’octave. p.e. poids, profondeur, largeur, hauteur sous barreau, moteur in-bord ou out-board, plan d’aménagement intérieur, prix, …etc

    Est ce que l’architect Brenneur a une site web ?

    Nous avons fait les memes experiences en Croatie (mis a l’eau avec la grue du marine Opatja) l’ete 2004 avec une Surprise counstruit par Archambault. C’ect un voilier, quillard, très rapide, mais nous avons eu beaucoup de peine pour ranger toutes nos affaires dans un si petit espace. C’est pour cette raison que j’aimerait bien changer de bateau, mais bien sur, sur condition de pouvoir le remorquer !

    Merci d’avance et salutions du lac Leman (Genève),

    Bart

    • > Octave

      21 mars 2005, par Roger

      Bonjour,

      Je suis très content que mon article vous plaise d’ailleurs la revue Loisirs Nautiques publie le mois d’avril un article que j’ai écrit sur nos vacances en Croatie suite à la demande du chantier . Il y a également un article très complet dans LN382 qui est en fait un essai du bateau à sa sortie .Je peux l’envoyer par mail en PDF à ceux qui en feront la demande. L’architecte Georges Auzépie Brenneur n’a pas de site internet ni même de mail pour avoir un renseignement sur le bateau vous pouvez vous adresser au chantier  » Estuaire Marine » 0296868939. Quelques chiffres longueur 7.97m Largeur 2.55m HSB 1.8m voilure au prés 42m² ( ça pousse fort, pour une utilisation en famille on peut réduire la GV , un peu !) TE 0.65m à 1.9m + moteur IB Je peux encore ajouter que les relations avec le chantier et l’architecte ont été très sympatiques et très professionnelles et qu’il n’y a eu aucune mauvaise surprise. A l’arrivée je suis très satisfait du bateau mais pour tracter il ne pas se faire d’illusions il faut un 4×4 et pas fatigué ! il ne faut oublier que la remorque seule pèse déjà 600kg + l’armement + le bateau ( dépand de la version)

      • > Octave

        21 juillet 2005, par Stefano MILAN (I)

        Bonjour, Pardon , je parle pa francaise. I am very interested in Octave, but I cannot find good specifications, a PDF, a web-site… Would you send me a PDF file ?

        Mercì , Good Wind,

        Stefano

        • > Octave

          27 juillet 2005, par Roger

          Hello,

          No problem men, I will send you the first article published in  » Loisirs Nautiques  » last year. I can also send you a few pictures.

          Good luck

      • > Octave

        12 août 2005, par LEMAITRE JP

        Bonjour, Si cela ne vous dérange pas, j’aimerai recevoir le document PDF concernant l’Octave. En effet, bien que je sois l’heureux propriétaire d’un Etap 30i, je commence à trouver les charges portuaires de plus en plus lourdes et j’envisage de passer à « un transportable ». A ce sujet, il me semble exister une possibilité rarement citée qui serait de laisser son bateau dans une société de gardiennage de caravanes. Ce qui permettrait d’éviter des trajets pénibles et d’explorer une zone de navigation à son aise avant d’en changer. Est ce une possibilité utilisée parmi les propriétaires de transportables ou existe t’il de bonnes raisons pour éviter cette solution ? Merci pour les réponses et bravo pour votre site

        • > Octave

          21 septembre 2005

          Bonjour, vous pouvez contacter le chantier naval « Charpentes et Bois Marine,au port de la Minotais, 22490, Ploüer sur Rance. Nous nous ferons un plaisir de vous envoyer par courrier toute la documentation sur la construction d’un Octave, et les prix actualisés. PS : Le futur site consacré à notre chantier et à ses activités est en cours d’élaboration, patience donc…

          • > Octave

            28 septembre 2005, par Roger

            Très bonne nouvelle en attendant pas de problème je continue à envoyer les documents demandés. Je rentre de vacances en Croatie et je suis plus que jamais satisfait du bateau. Nous avons souvent navigué avec 35 à 40 N de vent le bateau est vraiment très marin.

            Bon vent à tous

      • > Octave

        15 septembre 2005, par Alex

        Bonjour, J’ai lu votre article dans LN et suis aussi très intéressé par le PdF plus détaillé. Ce bateau correpond tout à fait à ce que je cherche. Merci et bon vent. alexhuynh@yahoo.com

      • > Octave

        24 septembre 2005, par Robert Racca

        Bonjour,

        j ai lu avec plaisir votre article, apres avoir lu l article sur la croisiere en croatie dans LN.

        lecteur fidele de LN, je n ai malheureusement pas le num 382, et celui ci est epuise (impossible de le commander a LN).

        je serais tres interesse de recevoir cet article au format PDF, si cela ne vous ennuye pas.

        Je vis en Nouvelle Caledonie et le lagon y est immense. Apres avoir eu un vieux cata anglais (Prout) j aimerais amenager une coque recente pour profiter des progres de l architecture navale, et votre « octave » repond tres bien a ce aue je cjerche.

        en vous remerciant a l avance, meilleures salutations.B-)

        R.Racca Nouméa (racca@univ-nc.nc)

      • > Octave

        9 juin 2006, par philippe laureau

        bonjour je suis interessé par l’Octave que je viens de découvrir. Je souhaiterais la doc en PDF. Je vous en remercie par avance. Philippe Laureau.

        • > Octave

          17 juin 2006, par Roger Dumont

          Je peux vous envoyer l’article mais je n’ai pas vos coordonnées, avant j’avais accès à l’email en direct maintenant je ne sais par pourquoi il n’y a plus le lien. Il s’agit d’un article parut à la sortie du bateau et pas d’une doc constructeur.

          à bientôt

          • > Octave

            2 septembre 2006, par ph laureau

            Je suis toujours interessé par l’octave et voici mon adresse mail : phlaureau@wanadoo.fr afin de m’envoyer la doc disponible. Merci

      • > Octave

        29 novembre 2006

        bonjours j’ai lu avec interet votre article, et je suis interesse par avoir votre essai en pdf. si vous pouvez me l’envoyer à pascalpourtier@orange.fr ce serait bien salutations

      • > Octave

        19 février 2008, par Fred

        Bonjour,

        Quelqu’un pourrait t’il me dire comment acceder a des photos du bateau ? Et un contact email du constructeur ?

        Y a t’il une toilette fermee dans ce bateau ?

        Merci

        Frederic

    • > Octave

      4 juillet 2005, par Chantier naval Charpentes et Bois Marine

      Cher Monsieur, voici les coordonnées du chantier qui propose la construction d’Octave, à tous les stades de finition :

      Charpentes et Bois Marine, Port de la Minotais, 22490 Ploüer sur Rance, tel : 02 96 86 94 91

    • > Octave

      3 octobre 2006, par ian

      bonjour

      je lis avec interet votre email sur votre croisiere en croatie en surprise, puisque je suis proprietaire d’un surprise aussi et souhaite aller me balader à droite à gauche aussi. pourriez vous me dire avec quel vehicule tractiez vous ? le surprise a t il été suffisant en terme de qualités marines : coups de vent etc car en meditterannée, je crois que cela souffle tres rapidement. Enfin, combien de milles avez vous fait en croatie ?

      merci d’avance

      cordialement

      Yann

      • > Octave

        7 octobre 2006, par Dumont Roger

        bonjour,

        Désolé mais mon bateau n’est pas un surprise mais un Octave de 8m. Je le tracte avec un Discovery 300TDi de 10ans et je n’ai pas de problème et pourtant il y a quelques pentes sévères et 1300 Km pour aller en Croatie. Le Discovery n’est pas spécialement puissant par rapport à d’autres 4X4,aujourd’hui beaucoup de S.U.V sont équipés de moteurs très puissant. Ce qui est important c’est le couple à partir de 300Nm plus vraiment de problème pour tracter, pour le reste je ne vois pas vraiment l’intéret pour un 4X4 de rouler à 200Km/h et passer de 0 à 100km/h en moins de 10s !! Pour revenir à mon Octave, j’en suis à ma troisième croisière le bateau est vraiment sympa, confortable et très marin, le Surprise est sympa aussi mais je pense qu’il manque un peu d’habitabilité pour une croisière de plusieurs semaines.

        Bon vent

        Roger

  • > Octave

    26 novembre 2005, par Eric

    Bonjour,

    Je viens de découvrir l’Octave à travers votre article. Pouvez-vous m’envoyer les infos qui ont été publiées sur ce bateau (et votre article) par mail ? (Il y a également un article très complet dans LN382 qui est en fait un essai du bateau à sa sortie .Je peux l’envoyer par mail en PDF) Merci d’avance Eric (de NANCY-54) e.lemoy@voila.fr

    • > Octave

      7 décembre 2005, par Roger

      Bonjour,

      Pas de problème je vous envoie cet article de suite ainsi que l’article que j’avais écrit à la demande de LN sur nos vacances en Croatie. Vous trouverez l’adresse du chantier dans le forum plus bas.

      Bonne lecture

    • > Octave

      11 octobre 2006

      agur, je serais intéréssé par la doc format pdf de l’octave. serait-il possible de l’avoir ? mon e mail : peio.dumercq@laposte.net merci d’avance peio, de Bidart

  • Octave

    2 janvier 2006, par Didier Angot

    Bonjour, j’ai lu avec intêret l’article sur l’Octave. J’aimerai avoir dese renseignements sur la mise à l’eau en Croatie et site où laisser sa voiture en surêté. Merci

    • Octave

      8 janvier 2006, par Roger

      Il y a plein d’endroits où l’on peut laisser sa voiture et sa remorque en sécurité certaines marinas sont très organisées pour les marins à roues . C’est le cas de la Marina à PUNAT elle est dans le nord de la Croatie elle est très bien pour une première visite du pays, la mise à l’eau est faite avec un chariot élévateur en une minute et même si le bateau est déjà maté. Sinon il y a plus au Sud, près de ZADAR la marina à Sukosan elle est plus chère mais il y a un accès direct vers les Kornatis et on est moins exposé à la Bora( vent fort local du NE) Il y a plein de petits ports qui permettent aussi la mise à l’eau mais il faut caser sa voiture et sa remorque entre les bateaux à quai et c’est moins évident. La Croatie est en tous cas un endroit fantastique pour les bateaux transportables.

  • Octave

    17 août 2006, par françois

    BONJOUR ? JE SUIS AUSSI INTERESSE PAR VOTRE MODELE DE BATEAU, pouvez vous m’envoyer votre article svp. merci cfxtl@free.fr

  • Octave

    2 octobre 2006

    bonjour de la region Aixoise

    Je viens de lire votre article qui ma vraiment trés interesse… je cherche desesperement une remorque a louer pour descendre mon Fantasia 27 quillar qui se trouve dans la Marne…..je ne trouve rien à louer, ni loueur etc etc peut être auriez vous un plan à me donner ou une adresse de loueur. Les transporteurs me demande en moyenne 1600€….trop cher pour moi je vous en remercie par avance et bon vent Pascal

    • Octave

      7 octobre 2006, par Dumont Roger

      désolé je n’ai pas de bon plan pour déplacer votre bateau, 1600€ ça fait un peu cher. Pour ce prix vous pourriez même en trouver une d’occasion. Si votre bateau est posé sur un ber vous pouvez envisager de poser le tout sur un plateau pour voiture c’est beaucoup plus facile à louer. Attention à bien arrimer. Bonne chance.

      Roger

    • Octave

      1er novembre 2006, par Thierry

      Bonjour, Pour transporter un quillard, les remorques sont plus rares …. Un truc sympa serait de descendre par les canaux. Belle et longue ballade en perspeptive.

  • Octave

    8 novembre 2006, par makapaty

    Bonjour, Votre article est très bien. Je viens d’acheter un Tonic 23, est-ce que vous avez des explications voir des photos concernant le matage. Merci Thierry

    • Octave

      9 novembre 2006, par Roger

      je connais un peu le tonic 23 mais bien plus le first 235 qui était mon bateau précédent. Ces deux bateaux sont très similaires et donc les problèmes de mâtages aussi.Malheureusemment je n’ai pas de photos mais voilà comment je procédais pour mâter, après avoir moi-même observé les autres faire bien sur. Il y a surement d’autres techniques mais pour ma part j’utilisais le tangon comme levier celui-ci étant fixé à l’avant du pied de mât. Pour tirer il suffit de prendre le palan de GV fixé à l’avant du bateau et à l’autre extrémité du tangon (en enlevant éventuellement un tour pour gagner en longueur). Au départ le tangon est presque vertical pour finir au niveau du balcon quand le mât est en place. Attention cette technique ne permet pas de guidage latéral du mât donc attention au vent et aux déplacements sur le bateau pendant l’opération. Pour complèter le système une petite échelle haubannée à l’arrière permettra de poser le mât en évitant d’abimer le roof.On peut aussi ajouter un galet tournant type remorque en haut de l’échelle pour déclacer facilement le mât. L’avantage de ce principe c’est que le palan et le tangon sont déjà dans l’équipement du bateau quant à l’échelle elle permet aussi de monter sur le bateau quand il est sur sa remorque. Avec un peu de pratique c’est très facile à faire, même en couple.

      • INFO : Tonic 23 / First235 / first 24

        1er mars 2007, par Vincent

        Bonjour,

        Je cherche actuellement a investir dans un voilier transportable pour naviguer en famille (couple plus 2 enfants 3 et 1 ans) en bretagne sud et egalement pouvoir naviguer vers chez mes parents autour du golf de St Tropez. Au début je regardais le blue djinn, ou le viva 600 car mon véhicule etait un Xaraa picasso aujourd’hui je l’ai vendu pour acheter un nissan Xtrail 2.2 dci 136 cv. Après avoir visité les bateaux cités précédement ma femme aimerait avoir plus de confort (toilette isolé, petit coin cuisine et hauteur sous barrot) et en restant toujours dans les limites du transportable. J’ai failli investir dans un dufour T7 mais il ne remplissait pas les conditions de « confort » cité ci dessus pourtant il est transportable avec l’avantage d’être dériveur intégrale et donc une mise à l’eau grandement facilité.

        Maintenant le 4X4 acheté et le permis EB je me dis que je dois bien pouvoir tracter un voilier de type Tonic 23 first 235 ou first 24. Nous avons en effet eu un petit penchant pour l’un ou l’autre. Seul bémol la mise à l’eau via une cale n’est plus possible. Reste la question du matage : Peut on réellement mater seul ce type de voilier ? Pensez vous que le Xtrail me permette une ou 2 fois par an de descendre dans le sud depuis la bretagne ou la region parisienne pour aller naviguer. Pour une famille un couple plus 2 enfants pensez vous que mon choix Tonic 23, first 235 ou first 24 soit un bon compromis pour un programme de navigation de quelques jours à 2 à 3 semaines avec 2 bassin de navigation bretagne et med’. Ces voiliers sont ils autorisé pour une traversée continant => Corse ?

        Existe t’il d’autres unités d’environ 23’ si possible dériveur integral pour une mise a l’eau sur cale ou déeriveur lesté ou quille relevable qui resterait malgré tout transportable dans un budget de 15 000 € max avec remorque.

        Je recherche des avis des infos sur ces voiliers sur leur mise a l’eau (prix facilité, manoeuvre, nombre de personne), le matage (facilité nombre de personne technique), le déplacement (realisable ou pas avec Xtrail 2.2 dci charge max remorquable 2050 Kg, PTAC:1850 Kg, PTRA:4050 Kg).

        Merci a tous pour vos temoignages et vos infos.

        Vincent

        • INFO : Tonic 23 / First235 / first 24

          1er mars 2007, par Marc Jamois

          C’est l’histoire du beurre et de l’argent du beurre … et du sourire de la crémière !

          Pour moi c’est clair si l’on fait le choix du gros transportable (confort, hauteur sous barreau, WC isolé etc etc . ) il faut faire une croix sur la mise à l’eau sur une cale depuis la remorque… Grutage obligatoire !

          Je modère un peu : dans des conditions favorables : cale idéalement pentue, pas de vent ni de courant la mise à l’eau sera éventuellment possible (et encore avec une bonne remorque qui permet de ne pas immerger les roues). La remontée sur remorque sera une toute autre musique !

          je dis cela avec l’expérience d’un Etap 22i et d’un Blue Djinn… Alors au dessus en taille … Mais les possesseurs expérimentés de « gros » me démentiront peut être ???

          @+Marc

          • INFO : Tonic 23 / First235 / first 24

            2 mars 2007, par Vincent

            Merci Marc pour ta contribution.

            Je m’attendais a ta réponse car avec de tel unité mettre a l’eau sur cale meme avec un 4X4 … D’une maniere générale combien coute un grutage pour ce type de bateau Tonic 23 / First 235 / 24 ? Comment matter est ce la grue ou bien a la force des bras ???

            Vincent.

        • INFO : Tonic 23 / First235 / first 24

          2 mars 2007, par Roger

          bonjour,

          J’ai pour ma part bourlingué plusieurs années en FIRT 235, c’est un trés bon bateau mais pas toujours facile il a tendance à passer sur sa barre quant il est surtoilé. Le first 24 est un super bateau à choisir aujourd’hui c’est pour celui ci que j’oterais. Il est un peu plus lourd que le 235 ! Son seul problème c’est qu’il assez rare et donc parfois un peu cher, votre budget devrait aller. Et bien sur il y a les problèmes de transport et mise à l’eau, le transport avec le 4×4 c’est très bon mais il me semble qu’il va manquer un peu, 2050 pour la remorque c’est un peu juste. Avec mon First 235 j’avais une remorque 2120 Kg max,et bien je me suis fait pesé par les gendarmes avec une surcharge de 5% ! Le mâtage, facile en couple une fois qu’on a le coup de main et pour la mise à l’eau je suis d’accord avec Marc même si ça reste possible autand éviter. Sinon c’est que du bonheur aprés 15ans je ne me lasse pas j’ai même changé pour plus grand(voir Octave). Bonnes Nav

        • INFO : Tonic 23 / First235 / first 24

          4 mars 2007, par poquo

          Bonjour,

          Comme bateau qui peut rentrer dans vos prix et caractéristiques il y a le Belouga IOR appelé parfois super bélouga. Il fait 7,2 m pour un déplacement de 1100 kg. C’est un bateau assez vivant construit en aluminium avec, pour le modéle insubmersible,des toilettes séparées à l’avant et une homologation en ancienne 3eme catégorie, donc pas de problème pour aller en corse.

          Le mien n’a pas de remorque pour le moment donc je ne peux pas vous parler de la mise à l’eau. J’ai remonté Kada-lu de Séte à Vannes cet été (2006) par le canal du midi et la mer avec ma femme et 3 de mes 4 enfants. Le démâtage (Séte) et le mâtage (Bordeaux) se sont biens déroulés en utilisant deux tringles à rideau comme chèvre.

          il y a un article très bien fait sur ce bateau sur ce site

          Pierre

        • INFO : Tonic 23 / First235 / first 24

          4 mars 2007, par Arnaud

          bjr, je vends un ETAP 22i de 1993 hyper équipé et en très bon état. px:17000 euros à débattre. RDV sur : http://vagabond2.monsite.orange.fr/ Pour info : mise à l’eau facile et mâtage autonome grâce aux jumelles. sorti de l’eau sur cale avec ma 307 bateau fiable, insubmersible ,utilisé en couple avec mes 2 enfants (2 et 4 ans). Toiles antiroulis rajoutées très pratique pour la sieste des enfants. bateau visible à Cancale vente cause déménagement hors littoral. cordialement arnaud

    • Octave

      12 novembre 2006, par jefboat

      Bonjour, J’ai un Tonic 23 et je le mate avec ma femme et ma fille. je fait un support pour le mat avec l’échelle qui me sert à monter à bord quand le bateau est sur la remorque. J’arrime l’échelle verticalement avec des bouts sur le balcon et sur les winchs. je recule le mat sur l’échelle jusqu’a ce que l’équipère engage le pied du mat dans son logement. Il faut que l’échelle soit assez longue pour que le mat ne porte pas sur le rouf. Ensuite j’avance en portant le mat et en le soulevant, le point critique est de monter sur le rouf. A ce momment mon équipère soulage le poids du mat et nous le poussons alors très facilement j’usqu’a la verticale. Pendand toute la manoeuvre mon autre équipère n’a fait que tenir l’enrouleur pour l’amener au niveau du balcon avant. Je n’ai plus qu’a mettre l’axe de l’étai. Si utile je peux aussi expliquer comment je descend le mat sans plus de personnel. Pour info je tracte le Tonic sur remorque avec un 4×4, Discovery boite auto, c’est le top. Salut JF

      • Octave

        25 juillet 2007, par steph

        Salut les marins . Je suis en recherche d’info sur les 4X4 en boites automatique. Je me suis déja renseigné et j’ai appri que les plus gros 4X4 long peuvent tracter 3,5 T les mêmes en court 3 T et les autres environ 2 T.

        Mon souci est le comportement des boites auto en descente ou sur de fausses pentes .Ayant déjà conduit des utilitaires boites auto trés lourd les véhicules ne savaient plus quelle vitesse utiliser et il passaient d’une vitesse à l’autre sans arrêt .la vitesse supérieure était trop longue et l’inférieur faisait hurler les moteurs j’étai donc obligé d’imposer manuellement les vitesses.Dans les descentes il fallait bien sur aussi imposer les vitesses.

        Actuellement le tracte un dufour T7 de 1600 kg sur une remorque de 600 KG avec un master qui est autorisé sur carte grise à 1800 kg il y a de la surcharge dans l’air !

        De toute façon j’avai avant un B110 qui était autorisé sur carte grise à 3000 kg de tractage mais il se comportait mal trop mou et en plus les roues jumelées arriéres patinent pour un rien même sur terrain plat alors dans une rampe ! je n’ai jamais essayé.

        Tout ça pour dire que quand j’aurai de bonnes infos le véhicule tracteur sera acheté et je chercherai un bateau plus gros et transportable bien sur.

        Merci pour vos réponses

        Steph Adresse e mail : navireureka@caramail.com

  • Octave

    26 novembre 2006, par BEURIOT DIDIER

    BJR je viens de lire votre article et on est en FIRST 24 et on cherche plus grand et moins lourd !!!!serai t il possible d avoir plus d info !!merci !

  • Octave

    25 décembre 2006, par Raymond VENET

    Bonjour je suis à la recherche d’un transportable et j’aimerai en savoir plus sur Octave.

    Pouvez-vous me préciser les coordonnées du chantier

    Merci

    Raymond VENET

    • Octave

      26 décembre 2006, par Roger

      Bonjour,

      Ci-dessous les coordonnées du chantier, Octave est fabriqué dans un petit chantier fort sympatique sur les bords de la Rance.

      Charpentes et Bois Marine, Port de la Minotais, 22490 Ploüer sur Rance, tel : 02 96 86 94 91

      Cordialement

      Roger

      • Octave

        30 décembre 2006

        Bonjour

        merci pour l’envoi des coordonnées du chantier. Celui-ci doit etre fermé pendant les fêtes car il ne répond pas au téléphone. En attendant serait il possible que vous m’ adressiez votre documentation sur PDF

        Encore merci et bonnes fêtes

        Raymond raymond.venet@laposte.net

  • Octave

    2 janvier 2007, par brabant emeric

    Merci pour toutes ces correspondances au sujet d’Octave. J’étais sur le point d’acheter un Djinn 7 ( dans sa nlle version confort ) mais avant je serais donc fortement interessé par la récéption de votre doc en pdf. Merci aussi pour les astuces de matage tjrs aussi utiles. Mon email : ebrabant@green-park.fr Tous mes voeux pour toute la famille et plein de magnifiques nav en France ou ailleurs.

    Emeric BRABANT

    • Octave

      2 janvier 2007, par Roger

      Bonjour, Je pense avoir répondu à tout le monde si jamais j’avais oublié quelqu’un n’hésitez pas à ma relancer. Bonne année à tous et à Marc en particulier encore merci pour ce site sympatique.

  • Octave

    14 février 2007, par Bertoux

    Félicitations pour votre joli bateau. J’ai l’intention de le construire en amateur. J’aimerais donc vous rencontrer pour pouvoir prendre des photos de votre bateau. Pouvez vous me contacter à l’adresse suivante : p.bertoux@tiscali.fr

  • Octave

    30 avril 2007, par jc

    Enfin , je me croyais seul en Alsace … Tout d’abord , félicitétion pour votre mangnifique bateau qui a l’air confortable.. ma femme et moi nous en sommes à notre quatrième retauration. Nous venons d’acquérir une épave d’Edel 4 et nous comptons comme vous écumer les plans d’eau…Après avoir possédé différentes tailles de bateaux (nous sommes cinq) notre choix s’est orienté vers l’Edel..simple et convivial.. merci pour vos articles ..ils donnent envi de faire et c’est bien là l’essentiel.. Un jour aussi il y aura nos articles , enfin si l’administrateur le veut bien ..salutations nautiques à tous ……. Jean-Christophe

    • Octave

      30 avril 2007, par Marc Jamois

      …. mais comment donc cher Christophe ! Des articles !!! Des photos … n’hésitez pas à nous adresser tout cela !!!

      bien amicalement – Marc

      … et c’est valable pour tous les autres !!!

    • Octave

      7 mai 2007, par Roger

      bonjour, Et bien non vous n’êtes pas seul en Alsace !Notre plan d’eau de prédilection est à Plobsheim, a bientôt peut être

    • Octave

      7 mai 2007, par Michel Cyprès

      Bonjour, Vraiment par hasard, je tombe sur votre article, et je lis que vous avez restauré un Edel 4. J’en possède un et malheureusement, le plexi du hublot avant s’est cassé. Je cherche partout pour trouver une possibilité d’en acheter un nouveau. Peut-être, vous, pouriez-vous m’aider à sauver cette situation. Amicalement, Michel Cyprès

  • Octave

    5 juin 2007, par Eric Grivet

    Bonsoir Roger

    et bien c est top, 8m en remorque, peux tu nous transmettre les coordonnees du chantier, de splans si il y a, nous recehrchons un transportable avec un minimum de confort pour naviguer a la fois en lac, cotier mer,

    nous te remercions de tes informations

    Eric & Pascale

    • Octave

      12 juin 2007, par Roger

      Bonjour

      Ci-dessous les coordonnées du chantier, Octave est fabriqué dans un chantier sur les bords de la Rance.

      Charpentes et Bois Marine, Port de la Minotais, 22490 Ploüer sur Rance, tel : 02 96 86 94 91

      Si vous voulez des plans je peux vous transmettre quelques éléments mais il me faut vos coordonnées

      Cordialement

    • Octave

      25 juin 2007, par Grivet

      Bonsoir Roger,

      nou ste remercions pour les coordonnees du chantier, nous allons prendre contact, tu nous proposes de nous envoyer un plans , c est sympa, as tu un bref descriptif, email : ericgrivet@gmail.com

      nous te remercions, car nous cherchons et peu simple de se faire une bonne idee, dans nos recherches, a la fois un bateau facile pour lac, croisiere et med, pour un couple, facile a la manoeuvre,

      comment se comporte t il par tout temps,

      merci

      Eric et Pascale

  • Octave

    19 février 2008, par Fred

    Bonjour Marc,

    Pourriez vous me dire le niveau des amenagements interieurs sur ce bateau ?

    Serait interessant de pouvoir avoir des images plus grandes (JPG ?)

    Merci

    Frederic

    • Octave

      11 mars 2008, par Roger

      Bonjour,

      Il y a six couchettes dont deux dans le carré utilisable plutôt par des enfants les quatre autres sont très confortables. Il y a bien sur une cuisine en L à coté du puit de quille et de l’autre coté on retrouve le cabinet de toilette avec un petit lavabo telescopique. A noter qu’il faut passer par celui ci pour aller dans la couchette double à l’avant. ENtre les deux couchettes arrière on retrouve le moteur IB diésel 10CV. Voilà vous trouverez des photos de l’intérieur du bateau sur le site. Désolé pour la réponse tardive j’étais en déplacement prof.

      Cordialement

Rating 3.00 out of 5
[?]
Written by Marc Jamois in: Concept, cogitation, technique... | Mots-clefs : |
avr
05
2010
--

Titus 3 … le Cap Corse

Quand on aime… On ne compte pas ! Ni son temps, ni son argent. Quand le coup de cœur est là, il faut foncer.

JPEG - 35.7 ko

Le site de Titus 3

Pourtant l’histoire de “TITUS 3”, ex “Blue Pearl”, ex “Rêve Bleu” aurait pu s’arrêter aux pieds d’une remorque récalcitrante. Voilà donc l’histoire d’un Cap Corse qui nécessitait une petite réparation, et qui s’est retrouvé avec trois trous dans la coque, dont deux sous la ligne de flottaison ! Vous voulez en savoir plus ? Alors, n’hésitez pas.

Venez découvrir la résurrection de “TITUS 3” dans “TITUS 3, le retour” !

visiter le site

Rating 3.00 out of 5
[?]
avr
05
2010
--

Mater le Blue Djinn

Mâter un Blue Djinn est une opération facilement réalisable à deux, à condition de bien préparer l’opération et de disposer de quelques accessoires.

Indispensable tout d’abord, une fourche pour supporter le mât à l’arrière, sur mon bateau j’en ai deux : une pour le transport et une plus haute pour le matage. Tout ceci est réalisé en PVC :

JPEG - 23.4 ko
JPEG - 46.3 ko

aiguillot « gond de volet »

Il faut ensuite reculer le mât pour présenter le pied sur le sabot fixé sur le roof.

La première difficulté consiste à enfiler l’axe dans le pied de mât pivotant… système cagneux… ah une bonne paire de jumelles de pied de mât… bon je n’y reviens pas… la fourche est ici indispensable pour présenter le mat avec le bon angle et ne pas avoir à le tenir à bout de bras pendant que l’on enfile l’axe… Il faut pas mal « titiller » pour réaliser l’opération … donc avec la fourche : pas d’efforts démesurés.

JPEG - 25.5 ko

JPEG - 64.2 ko

Une fois le mât fixé au pied, il n’y plus qu’à le dresser : un équipier soulève le mât et accompagne le mouvement tout au long de la montée, en escaladant au passage le roof… La deuxième difficulté c’est de ne pas partir en biais sinon … adieu le pied de mât (les forces exercées sont très fortes), l’autre équipier tire sur l’étai (l’enrouleur) une fois à la vertical il n’y a plus qu’à fixer l’étai et le tour est joué.

Attention également :
- vérifier que les ridoirs sont bien positionnés et ne risquent pas de se tordre pendant l’opération
- attention aux poulies de pied de mât : si l’une se glisse sous le mat : bonjour le casse noisettes !
- également attention de ne pas pincer le câble de l’électricité qui sort du tube (feu de hune)

JPEG - 66 ko
Rating 3.00 out of 5
[?]
Written by Marc Jamois in: Concept, cogitation, technique... | Mots-clefs : |
avr
03
2010
--

Bat’karé Yacht Design

La Jeune agence d’architecture navale sera présente sur le salon nautique de Paris du 3 au 13 décembre 2004, Hall 1 stand R 90.

Bat’karé Yacht Design, agence d’architecture navale crée au printemps 2003 par Hugues Farsy & Robin Dorval, regroupe les compétences nécessaires à la conception ou à la collaboration de projets.

Les plans proposés sont conçus pour les constructions à l’unité ou en grande ou petite série. Cependant la capacité d’adaptation en fonction des exigences du client, permet également de réaliser entièrement, à partir d’un cahier des charges très précis, des plans dans le cadre de constructions à l’unité.

Une expériences, en mer et sur terre au sein des agences de F. Lucas, Franck Darnet Design, Plessis & Ass et lors de collaborations avec HT², ou encore sur le chantier Med2 lors de la construction des LUUX, permet à Bat’karé une approche concrète, sensible et cohérente du point de vue de la conception et de la réalisation des projets. Quelque soit le type de bateaux [voiliers de plaisance mono et multicoques, course et croisière, ou encore motoryacht] et leur mode constructif, moyens de performances, fonctionnalité, ergonomie et volonté esthétique sont au cœur de tous nos projets.

Bat’karé Yacht Design R.Dorval & H.Farsy 15 rue Clémence Royer 44100 Nantes tél/fax : 02.51.84.07.44 www.batkaredesign.com

Rating 3.00 out of 5
[?]
mar
15
2009
--

Construction d’un Elorn

http://www.panorapix.com/elorn/04.jpg

Rating 2.00 out of 5
[?]
mar
11
2009
--

Pabouk

Rating 3.00 out of 5
[?]
Written by Marc Jamois in: Concept, cogitation, technique... | Mots-clefs : |
mar
06
2009
--

Mise à l’eau

Rating 3.00 out of 5
[?]
Written by Marc Jamois in: Concept, cogitation, technique... | Mots-clefs : |
fév
27
2009
--

Mini Croiseur : les transportables de légende !

http://www.minicroiseur.fr/images/index-logo.jpg

Gaël Giraud

Gaël
Giraud, 52 ans, ayant passé une grande partie de sa jeunesse
dans le chantier naval de ses parents à Saint-Malo,
relève le défi d’une part, de fédérer
autour de ce site tous les propriétaires de mini croiseurs dont
les voiliers ont fait les beaux jours de la plaisance à voile
dans les années 70 et qui restent affectivement très
attachés à leurs bateaux, et d’autre part, de
relancer en partenariat avec des chantiers la construction de certains
de ces voiliers qui se raréfient sur le marché de
l’occasion en raison d’une très forte demande et qui
peuvent séduire des passionnés nostalgiques pour qui
modernité ne rime pas forcément avec authenticité.

Il crée en 2002 Corsaire Diffusion
qui sera le point de départ de cette aventure dont le
succès l’amène aujourd’hui à lancer Mini Croiseur Diffusion
qui se veut le miroir de la production nautique de 1950 à 1980
et dont le talent et l’audace de ses architectes pionniers
marqueront à jamais l’histoire de la
démocratisation de la plaisance à voile.

Rating 2.50 out of 5
[?]
fév
25
2009
--

Grain d’sel

« Grain d’Sel est un robuste voilier de randonnée transportable en CP époxy, original sur nombre de points. Né de la collaboration d’un architecte de renom et d’un constructeur professionnel passionné de randonnées, Grain d’Sel atteint un niveau de sécurité (insubmersible), de performances (il ose régater avec les meilleurs) et de confort inégalé. »

Voilà un bateau intéressant qui sort un peu des sentiers battus, un « vrai » transportable…

le site du constructeur

Rating 3.00 out of 5
[?]

Powered by WordPress. Theme: TheBuckmaker. Zinsen, SqueezeBox